Garder confiance quand tout va mal

La vie est faite des hauts et des bas. Tout le monde dit  ça.  5 conseils pour surmonter les difficultés:

 

1 – Garder son équilibre:

Quand les choses ne vont pas du bon côté, on a tendance a se sentir aspirée par une spirale sans fin. On subit nos vies au lieu d’être maître de sa vie.  Le mot d’ordre est tout arrêter pour se recentrer sur soi.  Méditation, un cahier d’écriture pour poser nos problèmes et les éventuelles solutions. Quelques jours en off pour réfléchir et se reposer.

2 – Prendre du temps avec ses amis/ famille:

Pendant ce recentrage, pour quoi pas ne pas contacter les gens en qui tu peux compter? Souvent, on n’a pas envie d’être porteurs de mauvaises nouvelles , mais nous devrions être plus ouvert et raconter nos besoins à nos amis proches, car souvent un autre avis peut nous apporter une piste de solution à nos problèmes. Et quelques fois, on peut aussi découvrir que les autres ont des problèmes similaires et ne pas se sentir si seul au monde.

3 – Penser aux bons souvenirs:

Tu te souviens il y un an de ce voyage? Des amis et des rigolades??? Tu les aura encore , il suffit d’attendre un peu… C’est un moment à passer, tout est temporaire…

4 – Garder toujours le sourire!

Car demain le soleil se lèvera!!

5 – Avoir gratitude pour l’instant présent: 

Faire une liste des choses auxquelles avoir de la gratitude… Vivre dans un pays en sécurité, avoir de quoi manger, avoir accès à des traitements et médicaments, pouvoir se loger…

Penser aux bonnes choses et relativiser est un exercice important afin de garder le moral malgré des problèmes.

 

J’espère avoir pu aider avec quelques pistes. En ce moment je passe par des moments pas simples et j’applique ces conseils à fond! 

 

 

Reconversion. On en parle?

Un jour, tu es au travail, tu n’arrives plus à avoir la motivation. Ou l’entreprise est en train de faire un plan économique. Tu te dis: Tiens! il est peut être le moment de faire autre chose complètement différent! Mais comment?

Les journées dans  un travail que  nous ne voulons plus peuvent être très longues.  Faire un travail « alimentaire », dit-on. Juste pour payer les factures.   Avoir l’envie et la possibilité de changer…. mais comment?

D’abord, peut être il va falloir une certaine patience… Mettre de l’argent de côté pour un éventuel besoin…  Rechercher des informations sur une nouvelle branche, les études dont on a besoin, le temps  et…. et les qualités qu’il faut pour faire ce travail!!!

Donc le premier pas est effectuer un inventaire des nos forces… Faire une vraie remise en question: Quelles sont mes qualités, qu’est-ce j’ai réussi à réaliser dans mes dernières entreprises? Qu’est -ce mon entourage  reconnaît comme une force en moi? Quelles sont mes valeurs? Quel est le mode de vie que je souhaite pour moi pour les années à venir? Comme je me projette dans 5 ans? 10 ans?

Ensuite, faire aussi l’inventaire des nos points à améliorer (peut être ils peuvent être comblés par une formation? ou un changement de mode de fonctionnement?)

Il est difficile de s’asseoir tout seul et faire cette activité. C’est pour cela que certaines entreprises proposent le fameux « bilan de compétences ».  Ce n’est pas un « oracle »  du style : « Toi, tu fera professeur , et toi, manutentionnaire ». Tu ne sortira pas avec un emploi suite à un bilan de compétences. Mais avec des pistes de réflexion, tes forces et points à améliorer. C’est un moment pour se poser et en tirer des conclusions.

Ou alors, si tu n’a pas le temps ni la patience pour un bilan de compétences, tu peux aussi remémorer tout tes anciens projets et ce que ton entourage te dit peut aussi aider. Ne reste pas seul face à cet inventaire . C’est une vrai immersion dans nous même. Il faut se connaître et reconnaître ses propres besoins afin de trouver une bonne voie ( je dis « une bonne voie » car on peut trouver plusieurs, l’important est être en accord avec ses propres valeurs.)

 

Reconversion, un mot si rêvé! Je l’ai fait, pour quoi pas toi?

Croire en soi.

 

 

 

Mot clé pour enfin pouvoir rêver sans limites. Longtemps , nous avons laissés nos rêves rangés dans un tiroir avec la question: Suis-je capable?  Par où commencer?

Confiance en soi ou estime de soi?

Il existe deux biens importants pour la construction de soi:  L’estime de soi et la confiance en soi. Eh oui!  ce sont deux choses différentes!  Nous pouvons tout à fait avoir une haute estime de nous, qui va nous permettre d’oser, mais cela ne veut pas dire que nous allons bien agir.  « La confiance est d’abord affaire de sécurité intérieure acquise dans la petite enfance auprès de ses parents, de la manière dont ils nous ont aimé, encouragé, soutenu ». dit la psychologue Marithé Coucheveillou.

La confiance, étant adulte se construit par nos propres échecs, expériences et apprentissages.

Mot bien en vogue, pour avoir confiance dans l’avenir il faut  découvrir le lâcher prise.

 

Le livre que je suis en train de lire en ce moment, nous amène à nous connaître afin de chercher cette fameuse confiance. De la libérer. De nous libérer de nos croyances limitantes.

Confiance illimité de Franck Nicolas: Ce livre peut changer votre vision de la vie!